[Présentation] Bushido

Tout sur la figurine au sein de Terra Ludis.
Avatar de l’utilisateur
Nod
Messages : 578
Inscription : 13 sept. 2015, 19:50

[Présentation] Bushido

Message par Nod » 19 mars 2018, 17:12

Salutations ludiques, messieurs.

Je désire, par cette petite présentations, vous parler d'un projet que nous avons en tête depuis un moment avec le sublimissime Bock et que nous désirons vous faire partager.

Attention, notre volonté n'est pas prosélyte et nous ne vous demandons pas de participer au delà de vos propres envies, moyens, ou positions des astres dans le ciel. Nous n'avons d'autres ambitions que de nous amuser et sachant que cet amusement serait encore plus important en votre compagnie, c'est bien évidement que nous vous en parlons.
Quelque soit votre envie de nous rejoindre, ou pas, sur ce projet, ce dernier se fera car nous sommes bien motivés.

A l'origine de ce projet se trouve une envie multiple, celle de trouver un nouveau jeu pour changer un peu, pour ma part, trouver un nouveau hobby à étudier et à peindre, dans un cadre assez restreint. Nous cherchions un jeu rapide, pas encombrant, avec un faible investissement à l'origine. Bref, ce que l'on pourrait appeler un jeu apéro avec des figurines.
La chose nous est apparu encore plus intéressant après notre partie de Eden vendredi.
Eden nécessite un plateau petit (60x60), très peu de décors, très peu de figurines et une gestion des règles assez modeste.
Et force est de constater qu'on s'est bien amusé.
La partie d'infinity qui a suivit était encore plus sympa parce qu'elle a été jusqu'au dernier jet de dé bien accrochée. Et puis les chevaliers pano c'est super rigolo à jouer.
Toutefois Eden, pour ma part, tout du moins, ne répond pas à mon imaginaire. Je ne suis pas très post apo et bien que disposant d'une équipe au grand complet, je ne compte pas vraiment m'investir là dedans.

Bref, on a fouillé (en vérité nous avions commencé bien avant) ce que le marché nous proposait.
Nous avions retenu trois jeux : Freebooter fates (un jeu de pirates, très cher au cœur de Bock), Bushido (du medfan japonais) et Kensai (à peu près le même thème). En effet, fans de pirates et pas mal de japoniaiseries, c'est étonnant qu'on ne se soit pas attachés à trouver quelque chose dans ces registres.
Du coup, j'ai lu les règles de ces jeux.
Oui, je lis beaucoup de règles, activité d'autant plus faciles que de plus en plus de studios mettent leurs règles en ligne.
Kensai s'est vite définie comme un jeu de semi masse (à la warmachine) qui ne s'inscrivait pas dans ce que l'on voulait.
Freebooter a un système très original, sans doute trop.
Finalement Bushido s'est imposé comme choix évident, principalement parce que le jeu a été traduit en français, ce qui aide pas mal à la compréhension.

Normalement après une si longue, et peu utile, introduction, j'ai du perdre la moitié d'entre vous. Il est temps de passer à la présentation du jeu. Je ne vais pas entrer dans les détails mais plutôt résumer en très gros de quoi il en retourne.

Bushido est un jeu de combat médial dans un japon fantastique (mais moyennement) qui empilent tous les clichés du genre (arts martiaux invraisemblables, samouraï honorables, ninjas, geisha et tout le folklore possible japonais possible, mais avec un soucis du respect culturel qui ne va pas sans problème).
Il se joue avec 4 à 6 figurines par bande (c'est très dur de sortir de ce cadre) sur un plateau de 60 x 60 cm. Ça ressemble beaucoup, sur ce point à eden.

Au niveau règle, c'est assez semblable à … qu'est-ce que je raconte... C'EST du confrontation. Mais vraiment. Toutefois les règles sécurisent un peu les lancers de dés et l'absence de critique réduit considérablement l'aléatoire (bien que ce coté donne pas mal de fun à Confrontation).
C'est plutôt tactique (argument à relativiser quand même), les règles sont simples (bien qu'un peu confuse dans la rédaction, merci les exemples sans qui les règles seraient obscures) mais très riches (bonjour la longue liste de compétences disponibles). Bref il y a de quoi jouer pas mal avant de tourner en rond.
Le seul bémol est la grande faiblesse des sénarii. C'est un point à travailler. Et je pense justement que Eden, avec ses objectifs asymétriques, tient quelque chose d’intéressant.

Ensuite au niveau des figurines, qu'avons nous ?
Bon, je ne vais pas vous mentir, c'est pas terrible. Ou plus exactement, les photographies sur le site de GCT studio ne sont pas extraordinaires.
Mais elles ont du cachet.
Cela me fait penser pas mal à malifaux, où les premières gravures étaient hésitantes, parfois grotesques, mais avec un style, une patte artistique forte. Il existe à Bushido, comme à Malifaux, des nouvelles figurines faites par gravures 3D, bien plus travaillées et précises et comme à Malifaux, je les trouve très froide et sans personnalités.
Je resterais donc sur les figurines en métal, moins précise mais plus charmantes.

Comme à Eden, les figurines, sauf très rares exceptions, sont nommées et uniques. Il est donc très difficile de faire des doublettes.

Les factions proposées sont nombreuses et dans chacune d'entre elles on trouve un grand nombre de profils différents, bien plus qu'il est possible d'en jouer en une seule fois (4-6 figurines je le rappelle). Les équipes possibles sont donc extrêmement nombreuses.
GCT studio est très actif et sors de nouvelles figurines tous les mois. Nous en sommes à la vague 36 au moment où j'écris.

Je vous fais une rapide descriptions des factions.
La préfecture, ce sont les gentils humains, avec des amourais et tout le décorum qui va avec. On va dire que ce sont les humains lambda (ce sont mes préférés).

Le Temple de Ro-Kan, ce sont les artistes martiaux à la dragon Ball mâtiné d'une touche très Gaia. On trouve beaucoup de profil de jeunes gens qui mettent des coups de pieds et qui peuvent se transformer en animaux. Les figurines sont très chouettes et dynamiques. On attend de trouver à chaque coin de rue Tortue géniale. Et … en fait il y est.

Le culte de Yurei, ce sont les méchants morts vivants, nécromants, fantômes, vampires et autres saloperie. Je parlais plus haut du respect de la culture et de ses problèmes. Là, on est en plein dedans. Car c'est l'imaginaire japonais qui est mis en avant et leur notion de l'horreur est assez éloignée de la notre. C'est une équipe de personnages bizarres, malsain et dérangeants. Personnellement, je n'aime pas trop, ce n'est pas ma culture.
Et puis il n'y a ni zombie (ou alors vraiment chelou) ni sadako. Dommage.

La vague sauvage, ce sont les onis et les gobelins. Beaucoup de petites troupes pas cher et quelques gros monstres. Le niveau de gravure est plus élevé mais il faut adhérer au trip petites bestioles vertes.

Le clan Ito, ce sont les méchants humains, assassins, et autres samouraï dévoyés qui obéissent à des hommes serpents (naga ou Yuan Ti selon la langue). Bon, honnêtement, les hommes serpents sont super beaux. C'est le point fort de la sculpture de la gamme.

Le syndicat de la lune d'argent, ce sont les yakuza, mais pas n'importe lesquels, les sumotori yakuza. Ils sont visuellement terribles et c'est ce que Bock désire jouer. Après il faut aimer les armées de gros poussa, de prostituées et d'enfants voleurs.

L’ascension tengu ce sont... et bien les Tengu, les hommes corbeaux pour les non niponisant. Une réunion d'animaux anthropomorphe très chère à la culture nipone.

Les pirates Jung forment une équipe un peu bizarre. Ce sont bien entendu des pirates, mais avec plus un aspect chinois que japonais (avec même des étrangers de très très loin) ainsi que des créatures maritimes (hommes crabes, kappa, etc...)

les Kage Kaze Zoku, ce sont les ninjas. Pas besoin d'en dire plus.

Il y a donc 9 clans distincts avec chacun au moins une quinzaine de figurines (il faut en choisir en gros 5). il y a de quoi faire.
A noter qu'il existe la possibilité de recruter des « mercenaires » qui sont, dans ce jeu, les agents de l'Empereur qui met son nez partout et qui peuvent s'intégrer à la plupart des armées existantes.

Les figurines, je ne vais pas vous mentir, ne sont pas bon marché. C'est en moyenne 10€ la figurine (sauf si vous prenez le starter de départ qui fait baisser la figurine à 7€).
Ça fait donc un ticket d'entrée à 50€.

Alors pourquoi un nouveau jeu, me demanderez vous (enfin pour ceux qui ont réussit à aller jusque là) ?
Frostgrave ne suffit donc pas ?
Et bien... non.
Déjà pour les raisons déjà évoquées en introduction (petit format vite joué, envie de collectionner de nouvelles figurines, etc...), l'aspect ludique de frostgrave m’apparaît faible. Les parties se ressemblent terriblement et les sorts sont terriblement déséquilibrées. Enfin le d20 rends le jeu totalement aléatoire et bien peu, de fait, tactique.
Bushido, mélange de eden et de confrontation (un confrontation moins aléatoire) me parait ludiquement plus prometteur.
Mais ce n'est peut être qu'une impression.

Voilà, c'était ma brève (?) présentation de notre projet.

Amis lanceurs de dés, je vous souhaite une bonne semaine et prenez soin de vous.

Ps : je met en lien le site de GCT studio qui vous propose les règles du jeu en Français et le visuel, ainsi que les cartes,d e tous les profils à ce jour.

https://gctstudios.com/

Mad Max
Messages : 648
Inscription : 08 févr. 2016, 13:52

Re: [Présentation] Bushido

Message par Mad Max » 19 mars 2018, 20:26

Ba ma fois merci fan pour cette présentation de ce jeu qui m'a l'air fort sympathique. A l'occasion j'accepterais volontiers une démo ^^

Avatar de l’utilisateur
-Id-
Messages : 97
Inscription : 13 sept. 2015, 19:51

Re: [Présentation] Bushido

Message par -Id- » 25 juil. 2018, 16:07

Ça en est où alors Bushido? Ça joue toujours ?
Hear what's written on the wind
We come to kill and kill again


Kill with Power - Manowar - 1984

Avatar de l’utilisateur
Nod
Messages : 578
Inscription : 13 sept. 2015, 19:50

Re: [Présentation] Bushido

Message par Nod » 25 juil. 2018, 20:28

Bock ayant été dévoré par un oni féminin recluse dans sa tanière parisienne, je me retrouve un brin tout seul pour jouer à ce jeu.
Vous admettrez que c'est peu.

Répondre